La noix, une tradition à Vaulnaveys !

Les dauphinois sont fiers de la noix de Grenoble, première AOC fruitière reconnue en 1938 (source Wikipédia). Savez-vous qu’à Vaulnaveys on fabriquait de l’huile de noix ?

Fin septembre, c’est le  moment idéal pour ramasser des noix fraîches par une belle journée d’automne… Autrefois la noix était une ressource essentielle pour les vaulnaviards qui en janvier portaient leur récolte à la presse pour faire de l’huile.

Noix

Voici quelques témoignages rassemblés dans un dossier « Paroles d’anciens » sur le site de la mairie :

« On faisait trois quatre cents kilos de noix. On faisait les cerneaux. Les jolis, les moitiés, on les triait et il fallait les avoir pour les fêtes. Passé un temps, mon père les portait à Saint Martin ». Jules Chaloin

« On amenait les noix à la presse à Vaulnaveys pour faire l’huile. On la faisait un peu avant le mois de février et on la gardait au moins deux ans, il faut la mettre à la cave et la couvrir. L’huile on l’utilisait en friture, les rissoles, les beignets. Tout, on faisait tout à l’huile.» Jules Chaloin

« On a toujours fait de l’huile. Pendant ma jeunesse, j’ai pas connu autre chose que l’huile de noix. On faisait une vingtaine de litres au moins. On vendait le plus possible les cerneaux et on mettait en huile ce qui était tout cassé. Il n’y avait pas le choix. Autrefois on n’achetait pas beaucoup, hein, on vivait sur ce qu’on avait. » Madame Leyssieu

Entretiens réalisés en novembre 2002 – Cliquez ici pour lire tout le dossier

PS : ça me donne une envie de noix tout ça, vous avez des idées de recette ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :