Le patois, vous connaissez ?

Le patois est une ancienne forme de parole du provençal, parlé autrefois par la plupart des gens du canton. Aujourd’hui, il n’est plus connu que de quelques personnes. Une de nos lectrices s’est souvenue de cette langue un peu à part qu’il ne fallait pas utiliser à l’école, mais qui était bien pratique pour avoir une conversation « anonyme » et incomprise des autres.
En voici un exemple qu’il faut lire à voie haute pour mieux en saisir les sonorités, le texte étant écrit plus ou moins en phonétique, la Gazette ne maîtrisant pas encore ce langage.

Indice : il s’agit d’une conversation entre deux paysans.

Lo gust : que va te fare yore ?

Lo mile : m’en va amassa lou trifėes avoue Lo barė, avant la plėre, et tė que vate fare ?

Lo gust : me va alla mouse peu donna à mija u vaches, peu u polailles, peu u caillons.

Qui peut traduire ????
S.V.

10 pensées sur “Le patois, vous connaissez ?

  • juin 4, 2020 à 1:33
    Permalink

    Dans mes souvenirs lointains voici une traduction :

    Auguste : Que vas tu faire maintenant?
    Elle : je vais aller ramasser le trèfle avec ? avant la pluie et toi que vas tu faire ?
    Auguste : je m,en vais pour aller donner a manger aux vaches puis aux poules puis aux cochons
    Merci de tenir informé si la traduction se rapproche de la verite🙂🙂
    Je ne le parle pas mais j’ai grandi avec des grands-parents qui le parlait quotidiennement

    Répondre
    • juin 4, 2020 à 2:25
      Permalink

      C’est exactement ça; sachant que d’un village à l’autre certains mots pouvaient varier .
      Pour info , une dame de Tarentaise de 101 ans quand même vient de sortir un dictionnaire de patois de 10 000 mots plus anecdotes ( l’arpitan étant la variante des Alpes du nord du franco provençal )
      Nous parlions donc le même patois entre Lyon Genève Martigny et Aoste .

      Répondre
    • juin 5, 2020 à 4:35
      Permalink

      Les trifees sont des pommes de terre (3 feuilles)

      Répondre
  • juin 4, 2020 à 2:27
    Permalink

    On s’en rapproche, il y a des bonnes choses… Attendons un peu plus

    Répondre
  • juin 4, 2020 à 3:10
    Permalink

    C’est pas le trèfle ce sont les patates.

    Répondre
    • juin 5, 2020 à 4:34
      Permalink

      me va alla mouse : je vais aller traire
      lo mile : émile

      Répondre
  • juin 5, 2020 à 11:38
    Permalink

    On a quelques connaisseurs on s’approche on s’approche de l’idée la prochaine fois je donnerai des mots à Sophie et il faudra trouver la traduction J’attends le feu vert de Sophie pour vous donner la traduction exacte du texte

    Répondre
  • juin 5, 2020 à 5:56
    Permalink

    me va alla mouse : je vais aller traire
    lo baré : la brouette
    lo gust : le guste ( Auguste )
    lo mile : le mile (2mile )

    Répondre
  • juin 5, 2020 à 5:57
    Permalink

    me va alla mouse : je vais aller traire
    lo baré : la brouette
    lo gust : le guste ( Auguste )
    lo mile : le mile (Emile )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :